Monastère de Saint Naum

Entre nature et patrimoine bâti, le monastère de Saint Naum fait partie des visites les plus excitantes dans la région d'Ohrid. C'est le pied-à-terre idéal pour apprendre davantage sur l'histoire religieuse et architecturale de la zone, tout en se dépaysant dans un cadre naturel privilégié. Situé à peu près 29 km au sud d'Ohrid, ce complexe massif vous laissera des souvenirs impérissables.

Histoire

Le monastère d'origine fut érigé en 905 sur un plateau, à une trentaine de kilomètres au sud de la ville d'Ohrid, par Saint Naum d'Ohrid. Réduit à l'état de ruines entre le XIe et le XIIIe siècle, le site fut réhabilité au cours du XVIe siècle en un complexe byzantin, tel qu'on le voit de nos jours. Utilisé momentanément comme une école grecque après sa rénovation, le monastère de Saint Naum a toujours été associé à l'alphabétisation et à la diffusion de l'enseignement de Saint Naum et de ses frères. Au XXe siècle, l'Albanie en prit brièvement possession entre 1912 et 1925, avant qu'il ne soit restitué au Royaume de Yougoslavie.

Qui est Saint Naum d'Ohrid ?

Un érudit et un écrivain de l'époque médiéval, Saint Naum d'Ohrid ou Sveti Naum, avec Saint Clément, prêcha le christianisme au peuple slave. Il fut à l'origine des scripts cyrilliques et glagolitiques. Il était considéré comme un faiseur de miracles, guérissant de nombreuses personnes handicapées physiquement ou mentalement. Même des musulmans franchirent la frontière albanaise pour lui rendre hommage et solliciter son aide. Saint Naum d'Ohrid rendit l'âme en 910, à l'âge de 80 ans. Ses restes sont conservés dans un cercueil de pierre au sein du monastère.

Le monastère Saint Naum aujourd'hui

Au-dessus du lac Ohrid, c'est une perle architecturale du christianisme orthodoxe oriental doté de splendides vues sur la baie. Les pèlerins et les voyageurs en quête d'histoires religieuses et de paysages pittoresques sont tous les bienvenus au monastère de Saint Naum.

Un des premiers monuments de l'architecture religieuse slave

Construit à l'époque byzantine, le domaine du monastère de Saint Naum abrite en son milieu l'église des Saints Archanges qui est certainement le plus beau bâtiment de toute la région. A l'intérieur de celle-ci, les structures en bois datent des XVIIe et XIIIe siècles. Toujours présente, l'icône de la Sainte Assomption de Saint Naum se présente comme son élément thématique le plus ancien.

Des fortifications en pierre et de grands cyprès isolent les édifices centraux, les empêchant d'être vus depuis l'extérieur. Sur la périphérie, de vieilles bâtisses servaient autrefois de dortoirs. Elles font désormais partie du complexe hôtelier Ethno, au sein duquel la tradition rencontre le luxe. Avec le confort des appartements et les vues panoramiques sur le lac, cette section est devenue une véritable station balnéaire.

Un endroit luxuriant et paisible, le jardin du monastère de Saint Naum se distingue par ses ruisseaux de fontaine et sa petite communauté de paons. Il fait bon se promener dans ses allées, tout comme s'asseoir sur les murs de pierre, à l'ombre des saules ou sous les parasols en bambou pour contempler la baie. Les passionnés de photographie aimeront à coup sûr… Le parc abrite un bon nombre de cafétérias, de kiosques de souvenirs et de bars de plage.

Autour du monastère

A proximité du monastère de Saint Naum, les sources du lac Ohrid s'étendent sur des kilomètres. A mesure que la végétation évolue au fil des saisons, les énormes poches d'eau changent de couleur et composent une des scènes les plus surréalistes de la  région. Des tours en bateau sont possibles pour profiter pleinement de cet endroit captivant, semblable aux marécages sud-américains, mais dans une version beaucoup plus pittoresque.

La forêt qui borde le domaine du monastère propose des excursions passionnantes. Les sentiers  aménagés à travers les arbres sont suffisamment spacieux pour permettre une randonnée cycliste. Trois églises et un verger sont à découvrir le long de la route. Il faut une demi-heure environ pour faire le parcours à pied. Des panneaux d'indications vous guideront vers les points clés de la zone. Au printemps, les hirondelles bercent la forêt d'un chant à la fois mystique et beau à entendre, tandis qu'un bruissement d'eau retentit incessamment en arrière-plan.

Comment s'y rendre ?

Depuis la ville d'Ohrid, le bateau se présente comme la solution de transport la plus recommandée. De plus, le prix se révèle plus ou moins abordable. Un voyage dans les deux sens est facturé à 15 $ par personne au maximum. Les départs se font au niveau du pont d'Ohrid, non loin du centre-ville. Il existe une navette à 9h et à 10h. Le retour est programmé à 16h. En taxi, l'aller-retour depuis Ohrid coûte environ de 40 $. En bus, le billet est tarifé à 3$.

L'aéroport TAV Ohrid reçoit des vols en provenance de Bruxelles, Belgrade, Amsterdam, Zurich et Tel Aviv. Sur place, des bus desservent la ville d'Ohrid. Au départ de Skopje, le trajet en voiture prend environ trois heures, pour une distante d'environ 123 miles ; le voyage en bus dure une demie heure en plus. Il existe une route qui relie directement Skopje à Ohrid en passant par Kičevo. Ohrid dispose d'une liaison avec Debar via le Parc national de Mavrovo.

Bonjour

Je suis Quentin de "Breathe in Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
06 86 38 56 25