Ohrid

Une autre ville d'histoire albanaise qui attend votre visite, Ohrid fait partie des régions ayant abrité l'une des plus anciennes civilisations européennes selon les fouilles archéologique.

Histoire

Le lac Ohrid lui-même est vieux d'au moins trois millions d'années. Des documents grecs font pour la première fois mention de la cité sous le nom de Lychnidos ou «  la ville de lumière », en 353 av. J.-C. Ohrid ne reçut son nom actuel, une variante de l'expression macédonienne Vo Hrid ou « la ville sur la colline », qu'en 879 après J.-C. Les Lychnidos locaux contenaient la plupart des infrastructures propres aux établissements du genre à l'époque, notamment un théâtre antique, une basilique civile, un gymnase, un temple dédié aux dieux de l'Antiquité grecque. Ohrid devint un carrefour important sur la route commercial Via Egnatia à l'époque romaine. La cité telle que nous la voyons aujourd'hui a été fondée entre le VIe et le XIXe siècle. Lors de la période byzantine, elle fit office de centre épiscopal de l'Eglise orthodoxe, rayonnant en même temps au plan culturel et économique. La première université slave fut fondée sur place, placée sous la direction de Saint-Naum et Saint-Clément à la fin du IX e siècle. La Macédoine érigea Ohrid en tant que capitale au début du XIe siècle, tandis que l'archiépiscopie autocéphale s'en servit en tant que siège principal jusqu'en 1726. 365 églises et monastères furent construits sous l'apogée byzantine, soigneusement préservés et sacrés jusqu'à nos jours en tant que patrimoine du passé médiéval de la ville. Aujourd'hui, un des musées d'Ohrid détient plus de 800 pièces byzantines et post-byzantines, dont la majeure partie date d'entre le XIe et le XIVe siècle. C'est l'une des plus importantes collections au monde, au même titre que celle de la galerie Athos en Grèce et Tretiakov à Moscou.

Ohrid aujourd'hui

Ohrid, aussi nommée Ohri en et Ohër en albanais, enregistre une population de 42 000 habitants environ, dont la majorité sont des Slavo-Macédoniens. Elle constitue le chef-lieu de la municipalité homonyme. Proche des frontières albanaises, elle se situe à 15 km au sud-est de Struga, à une trentaine de kilomètres au nord du monastère de Saint-Naum, à 75 km du Parc national de Mavrovo et à 171 km au sud-ouest de Skopje en passant par Kičevo.

Ohrid, une cité-musée

La vieille ville d'Ohrid et le lac sont inscrits au Patrimoine mondial de l'humanité depuis 1979. Vous y trouverez dans ses murs des traces d'un riche passé, comme si l'histoire avait été intégrée dans la mémoire des pierres. Le quartier occupe à peine quelques kilomètres carrés. Ce n'est pas pour autant qu'il manque d'édifices ou de vestiges intéressants, cachés par les remparts de la citadelle, à ne citer que les ruines des temples antiques, les églises et les basiliques qui témoignent du passé rayonnant de la cité. Dès le Moyen Âge, Ohrid était un important foyer spirituel, politique et artistique. Visitez la Galerie des icônes pour découvrir le talent des peintres de la région. L'établissement expose des œuvres datant des XIVe et XVe siècles qui justifient la place de l'école d'Ohrid dans les annales de l'art.

Capitale touristique et religieuse de Macédoine dès les années 60, la ville a bien développé son arsenal hôtelier, tout en réhabilitant sa basilique et son université situées sur la colline de Plaosnik. Certains peuvent être tentés de penser que cette propagation immobilière nuit à la beauté du site et à l'environnement - Ohrid est menacée d'être retirée de la liste du Patrimoine mondial depuis quelques années. Cependant, la cité ancrée dans son passé, se tourne en même temps, sans se précipiter, vers l'avenir, étant prête à s'ouvrir aux visiteurs de tous horizons.

Climat

Ohrid se tapit sur les bords du lac Ohrid, dans la partie sud-ouest de la Macédoine du Nord. Elle subit un climat méditerranéen classé Csb selon la carte de Koppen, coexistant avec un climat océanique Cfb modéré. La région connaît des étés chauds, mais en raison de sa situation en altitude moyenne, les températures du mois le plus chaud avoisinent les 22 °C. Chaque mois, 40 mm de précipitations au moins s'abattent sur la ville. En janvier, le mois le plus froid, la température affiche une moyenne de 2.5 °C. Août est le mois le plus chaud, avec une température maximale de 27.7 °C.

Comment s'y rendre ?

L'aéroport TAV Ohrid dispose d'une connexion avec Tel Aviv, Bruxelles, Zurich, Belgrade et Amsterdam. Des bus sont disponibles au départ de l'aéroport. Depuis Skopje, le voyage en voiture sur une distance de 123 miles environ dure trois heures. Le trajet en bus prend trois heures et demie. Il existe une route directe entre Ohrid et Skopje, en passant par Kičevo, une autre plus pittoresque via Debar en traversant le Parc national de Mavrovo.

Comment se déplacer ?

Les transports publics sont pratiques pour les courts trajets ou les excursions dans les zones adjacentes d'Ohrid. Des taxis sont un peu visibles partout dans la ville et coûtent relativement peu cher. La location de voiture reste néanmoins l'option idéale pour explorer librement et à votre rythme la localité.

Que faire à Ohrid ?

  • Explorer à pieds le centre historique

  • Découvrir la collection de la Galerie des icônes

  • Prendre des photos de la basilique d'Ohrid

  • Rencontrer les universitaires d'Ohrid

  • Organiser une excursion dans le Parc national de Mavrovo, etc.

Bonjour

Je suis Quentin de "Breathe in Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
06 86 38 56 25