Château de Krujë

Lorsque les Ottomans étendirent lentement leur domination à travers l'Europe au XVe siècle, une petite forteresse leur donna plus que du fil à retordre dans le Nord de l'Albanie. Le château de Krujë, un des plus anciens monuments du genre dans le pays, est un symbole de la résistance héroïque de Skanderbeg qui défendit la région jusqu'à sa mort. Un musée lui est d'ailleurs consacré au sein du complexe.

Histoire

La ville de Krujë, située dans le nord de l'Albanie à environ 20 km de la capitale Tirana, a vécu une histoire mouvementée. Proclamée capitale de la Principauté d'Arbër en 1190, elle a été une colonie ottomane au début du XVe siècle. Skanderbeg et la ligue de Lezhë l'ont libérée en 1443, puis défendue contre de nombreuses attaques. Plus tard au cours la Seconde Guerre mondiale, elle a été un site de la résistance menée par Abaz Kupi. Le château de Krujë érigé au Ve siècle a tenu un rôle important au fil des époques traversées par la ville. Après la révolte de Skanderbeg, la forteresse a résisté à trois assauts turcs entre 1450 et 1467, avec seulement 3 000 hommes tout au plus comme garnisons pour assurer sa défense. Ce n'est qu'en 1478, soit dix ans après le décès de Skanderbeg, qu'elle a finalement succombé au siège de Mehmed II « Le Conquérant ». De nos jours, c'est une attraction touristique populaire et inspirante en Albanie.

Le château de Krujë aujourd'hui

Installé sur une colline au-dessus de la ville, le château de Krujë conserve dans ses murs les mémoires de la cité et de ses héros. Il abrite le Musée George Castriot Skanderbeg qui, à travers ses différentes expositions, retrace la vie et les prouesses militaires du fabuleux chef albanais lors des conflits albano-ottomans au XVe siècle. Une des pièces maitresses de la collection se trouve être la réplique des armoiries de Skanderbeg avec son casque légendaire et son épée à tête de chèvre. En dessous du musée de Skanderbeg, le musée ethnographique national de Krujë occupe une maison traditionnelle du XVIIIe siècle ayant appartenue à la famille Toptani. Celui-ci dépeint l'autosuffisance du ménage qui a produit sa propre nourriture, ses boissons et ses outils ménagers. La décoration luxueuse atteste de sa réussite : des murs ornés de fresques, un mobilier aux couleurs vives, des boiseries soigneusement sculptées, un bain turc… Des pièces d'artisanat datant de 60 à 500 ans enrichissent la collection.

Le château de Krujë abrite également les ruines d'une mosquée ottomane bâtie par le Sultan Mehmed II. Sur le chemin menant au complexe se situe une partie du bazar traditionnel de Krujë, vieux de 450 ans, qui à sa période la plus florissante, a regroupé plus de 150 commerçants proposant un large choix de marchandises aux visiteurs et occupants du château. C'est aujourd'hui devenu un marché d'artisanat et d'antiquités. Sur place, des techniques traditionnelles sont encore pratiquées par les créateurs. N'hésitez pas à faire une halte dans un atelier pour découvrir cette richesse culturelle, née de la passion et perpétuée comme travail par les locaux. Il existe quelques points de restauration où vous attabler en cas de petite faim. Autour de la forteresse, les fortifications, notamment les murailles et la tour, sont dans un état de conservation remarquable. Avec les hauts sommets en toile de fond, elles forment un tableau pittoresque, idéal pour faire quelques photos souvenirs. Le château de Krujë est d'ailleurs représenté sur les revers des billets de banque de 1000 leks entre 1992 et 1996, et de 5000 leks depuis 1996.

Krujë, une ville chargée d'histoires

Dans le petit quartier historique de Krujë, qui peut facilement se couvrir à pied, les vieilles rues respirent encore l'ambiance ottomane avec les architectures finement patinées par le temps. Les passionnés d'objets anciens s'y plairont à coup sûr. Des boutiques d'antiquités jalonnent les allées, mettant à la vente pour des prix abordables une riche sélection d'outils rares et autres vieilles pièces originales.

Située à moins d'une heure de la capitale, Krujë vous offre un avant-goût de tout ce qui peut être vu en Albanie, de la nature préservée aux sites historiques, en passant par une population accueillante. C'est une halte vivement conseillée pour vous mettre à l'heure albanaise, avant de poursuivre votre aventure vers les montagnes du Nord, les sites antiques ou les destinations balnéaires.

Comment s'y rendre ?

Au départ de Tirana, le trajet en voiture vers Krujë dure environ 45 min, pour une distance d'à peu près 20 km. Vous trouverez les bus au marché de la capitale albanaise, à proximité de la gare principale.

Horaires et tarifs

Le château de Krujë est ouvert à la visite tout au long de l'année. L'entrée est gratuite.

Bonjour

Je suis Quentin de "Breathe in Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
06 86 38 56 25