LOCK-IN TOWER

Les criminels pouvaient vivre plusieurs mois dans les tours d'isolement, reclus de la civilisation, afin d'échapper aux représailles. Le Lock-in Tower de Theth , localement appelée Kulla e ngujimit , fait partie des derniers monuments survivants parmi ces lieux de sursis en Albanie. C'est dans le petit village de Theth que l'on peut encore aujourd'hui voir ce type de tour, témoin du passé.

Histoire

Les tours de verrouillage en Albanie et sur tout le territoire des Balkans servaient de lieu d'isolement pour les délinquants et les meurtriers, pour leur éviter les vendettas et les vengeances dans l'attente d'une issue pacifique entre les familles concernées. Cette tradition était régie par le « Kanun », un ensemble de règles de conduite formulées par Lekë Dukagjin. Ainsi, les tueurs devaient rester isolés jusqu'à ce que la famille de la victime leur accorde le pardon, ou bien qu'un de leurs proches soit exécuté en guise de compensation. Ce châtiment concernait principalement les hommes et les femmes, les enfants en étaient exemptés.

Une grande partie des tours ont été détruites durant le règne du roi Zog dans le cadre de sa politique de modernisation du pays. Les tours restantes, si elles ne finissaient pas en ruines, ont été réutilisées comme des granges sous le régime communiste.

Aujourd'hui

Isolé du monde dans les Alpes albanaises , le village de Theth conserve des traditions anciennes et des édifices subtilement patinés par le temps. On peut atteindre le hameau au bout d'une randonnée de huit heures environ depuis la vallée de Valbona – le parcours est facile et offre des vues splendides. Passés les bars et les jardins ouverts, la plupart des visiteurs font une halte à l'ancienne église, couramment représentée dans les articles et les brochures touristiques sur Theth. La chapelle en pierre loge dans un décor magnifique, idéal pour prendre quelques photos. Le dépaysement se poursuit dans une ambiance paisible, entre les maisons traditionnelles et les espaces verts. Le village étant assez petit, quelques heures suffisent pour couvrir l'essentiel de ses places, en gardant le meilleur pour la fin : le Lock-in Tower de Theth.

Visiter le Lock-in Tower de Theth

La Tour d'isolement de Theth se situe au sud-ouest du hameau, non loin de l'église sur la rive de la rivière Theth. C'est l'une des dernières constructions du genre toujours debout dans le pays. Heureusement, la coutume a été abandonnée depuis longtemps.

La structure de l'édifice est principalement faite en pierre brute. Il n'y a qu'une seule porte pour accéder à l'intérieur. Au rez-de-chaussée, des meubles ont été grossièrement entreposés pour permettre aux touristes d'avoir une idée de la vie des condamnés au sein de la tour dans le passé. Quelques vieilles photographies ornent les murs. Pour accéder aux étages, les accusés avaient recours à une échelle, qu'ils enlevaient aussitôt montés. Ils pouvaient vivre reclus des mois dans les niveaux supérieurs où, grâce à de minces ouvertures, ils avaient la possibilité de garder un œil sur les environs. Des trous pointés vers le bas leur permettaient d'autre part de tirer sur les personnes qui tentaient de s'approcher de la tour.

Les attractions à voir à Theth et ses environs

Dans le cœur historique de Theth , il est encore possible d'admirer des architectures anciennes, bien que les aménagements urbains prennent peu à peu l'espace. Le réseau routier demeure typique des hameaux montagnards albanais, desservant quelques attractions dignes d'intérêt tels que le Musée ethnographique de Dukagjin et la maison de Lulash Keci , outre la tour d'isolement.

Autour de Theth, des sites naturels préservés offrent aux visiteurs des lieux d'évasion et de détente. En été, sillonnez les vastes prairies, franchissez les canyons, partez à la recherche des grottes et des cascades cachées, etc. Que vous soyez sportif, scientifique ou simple vacancier, la région vous en mettra plein la vue. Parmi les attractions incontournables, vous avez le Canyon de Grunas qui s'étire sur 2 km de longueur, dont le paysage ravira les passionnés de photographie. Toute aussi panoramique, la cascade de Theth mesure près de 25 m de hauteur. A proximité, le moulin de Bloja est également une attraction très prisée par les visiteurs de Theth. Les fans de légendes et d'endroits mystiques trouveront plaisir à cheminer à travers les galeries et les lacs souterrains des grottes de Bira e Rratheve et de Harapi. Différente des autres régions du pays qui connaissent rarement des chutes de neige, la région de Theth est un bon endroit pour profiter du tourisme hivernal dans les montagnes albanaises.

Comment s'y rendre ?

La première étape du voyage vers Theth consiste à atteindre la ville de Shkodër. Des bus relient quotidiennement Shkodër à la capitale albanaise Tirana. Vous pouvez également rejoindre Shkodër depuis le Monténégro via Muriqan en franchissant la frontière albanaise. Depuis Shkodër, il faut ensuite passer par Koplik. Le trajet dure une vingtaine de minutes. Puis, de Koplik à Theth, comptez environ 1 h 20 de route, en empruntant la SH21. Un 4x4 est vivement conseillé pour parcourir ces routes en toute sécurité. Vous trouverez facilement des jeeps de location à Tirana ou à Shkodër.

Ouverture et tarifs

Les visites se font généralement en journée, toute l'année. L'entrée coûte 150 leks. Des frais supplémentaires peuvent vous être demandés si vous voulez prendre des photos.

Bonjour

Je suis Quentin de "Breathe in Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
06 86 38 56 25