Musée national d’iconographie d’Onufri

Pour en savoir davantage sur l'art byzantin et découvrir des œuvres iconographiques majeures, rendez-vous au Musée national d'iconographie d'Onufri à Berat.

Histoire

Le Musée national d'iconographie d'Onufri a été créé dans l'église de la Dormition de Sainte-Marie, au cœur du domaine du château de Berat, en 1986. La cathédrale aurait été bâtie en 1797 sur le site d'une ancienne église byzantine selon des inscriptions visibles en son sein. Le bâtiment montre un bel exemple de l'architecture post-byzantine typique de la région. Le nom du musée est un hommage à Onufri, un illustre artiste peintre et iconographe albanais du XVIe siècle.

Le Musée national d'iconographie d'Onufri et le Musée ethnographique sont gérés par le Berat Museum Center spécialisé dans l'archivage, sous la tutelle du Ministère de la Culture d'Albanie.

Visiter le musée d'iconographie d'Onufri

Avec le Musée ethnographique de Berat, le Musée national d'iconographie d'Onufri contribue au rassemblement, à la conservation et à la promotion du patrimoine artistique et culturel de la région de Berat. La ville de Berat était un carrefour important au XVIIe siècle. Là sont nées des traditions et des valeurs majeures, transmises de génération en génération jusqu'à devenir des fleurons de la culture nationale albanaise.

Les 200 objets constituant la collection du musée proviennent en majeure partie des monastères et des églises de la cité de Berat. On compte principalement des icônes et des objets dédiés à la liturgie. Les plus anciennes pièces datent du XIVe siècle, le XXe siècle est aussi représenté. Les œuvres portent la signature de grands iconographes comme Onufri et son fils Nikolla, David Selenica, Adam Kristo, Onufër Qiprioti ou encore Kostandin Shpataraku. On retrouve également les artistes de la famille Çetiri, notamment Nikolla, Gjergji, Naumi, Joani, Ndini et Gjergji i riu, ainsi que de nombreux peintres anonymes. Les objets liturgiques quant à eux ont été essentiellement fabriqués par des joailliers albanais au fil des décennies. Les sculptures en bois de l'église datent du début du XIXe siècle et sont des créations de maîtres comme Stefan Barka de Misras d'Opar et Naum Ngjela de Lavdari d'Opar.

Les pièces maitresses du Musée national d'iconographie d'Onufri

L'iconostase de l'église dépeint « Le sommeil de Sainte Marie » et a été faite en 1807. Les spécialistes s'accordent à dire qu'il s'agit de l'une des plus belles réalisations sur bois produites par les sculpteurs albanais. Les décorations adoptent des principes stylistiques baroques, caractéristiques des cathédrales édifiées dans la région des Balkans aux XVIIIe et XIXe siècles. Les ornements se mélangent avec d'autres motifs issus des traditions architecturales et artistiques byzantine. Près de l'iconostase, une arche en bois recèle les reliques de Saint Gorazdi et Saint Angjellari qui ont été des élèves de Saint Méthode et Saint Cyrille. Tous deux ont enseigné l'évangile aux IXe et Xe siècles.

Les deux Codex de Berat étaient visibles sur le plancher de l'abside : le « Codex Purpureus Beratinus » du VIe siècle et le « Codex Aureus Anthimi » du IXe siècle. Véritables trésors de la culture, de la civilisation et de la pensée chrétienne, ils figurent sur la liste des plus importantes œuvres de l'humanité, désignés « Mémoire du Monde » et protégés par l'UNESCO.

Les icônes à découvrir

Collectée auprès de l'église évangélique du château de Berat, l'icône « Evangelization » a été peinte par un auteur anonyme au XIVe siècle. La « Dernière Cène » ou « Cène mystique », également issue d'un artiste anonyme, date de la fin du XVIIIe siècle. Une œuvre d'Onufri au XVIe siècle, « L'apparition du Christ au temple » qui appartenait à l'église Saint Triadha du château de Berat, montre la technique de la détrempe sur panneaux de bois de noyer. Un autre tableau du maître Onufri, l'icône de « Sainte Marie avec le Christ » est une œuvre du type Hodigitria qui illustre pleinement l'identité et la créativité du peintre. « L'ascension du prophète Élie », achevée par Agathangjel Mbrica en 1929, provient de la collection personnelle d'un bijoutier de Berat et présente la technique du battage. L'icône de la « Source de vie », peinte par un auteur anonyme du XVIIIe siècle, a été récupérée au sein de l'église du Prophète Ilias à Berat. Combinant dans un même tableau des références à deux confessions différentes, elle symbolise la coexistence religieuse en Albanie. Parmi les œuvres de Kostandin Shpataraku, on retrouve une représentation de « Saint Demetrius » du XVIIIe siècle qui, sur le plan stylistique, dévoile des pratiques modernes au niveau du jeu des couleurs, des contrastes et de la dynamique expressive de la silhouette.

Le Musée ethnographique, un autre lieu à ne pas manquer à Berat

Le Musée ethnographique de Berat se situe au cœur d'un site protégé à proximité du quartier historique de Mangalem. Créé en 1979, il a été aménagé dans un appartement de ville traditionnel datant du XVIIIe siècle. Le bâtiment comporte deux étages et une loggia. Au rez-de-chaussée, les espaces ouverts du porche en constituent l'attrait principal. A l'étage se répartissent différentes pièces qui faisaient office de bureau, de salle de repos ou de chambre à coucher, de cuisine, de salle à manger, etc.

Comment s'y rendre ?

Les routes SH72 et SH73 traversent la ville de Berat et la relient à Fier. Une fois sur place, vous pouvez marcher ou prendre un taxi pour rejoindre le quartier du château de Berat.

Horaires

De mi-octobre à fin avril, le Musée national d'iconographie d'Onufri est ouvert du mardi au samedi de 9 h à 16 h et le dimanche de 9 h à 14 h. De début mai à mi-octobre, les visites sont possibles du lundi au dimanche, entre 9 h et 18 h.

Musée
0 photos

Bonjour

Je suis Quentin de "Breathe in Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
06 86 38 56 25