Gjakova

Les voyageurs négligent souvent cette ville kosovare sur la route vers le lac Koman, entre Peja et Prizren. Gjakova était plus fréquentée dans le passé, lorsqu'elle constituait un centre commercial à l'ère ottomane. Meurtrie par les guerres, la cité retrouve peu à peu son charme de l'époque, avec son grand bazar, ses mosquées et ses églises réhabilitées. Autour d'elle, la nature appelle à l'évasion.

Histoire       

Gjakova se situe à l'entrée de la vallée d'Erenik au sud-ouest du Kosovo, à la lisière de la plaine de Dukagjini et des Alpes dinariques. Habitée depuis la Préhistoire, la ville fut un centre commercial sur la route de Shkodër à Istanbul durant la période ottomane. Elle prospéra du XVe au XIXe siècle en profitant de son emplacement stratégique, puis de l'arrivée massive des catholiques albanais de Malësi. Gjakova fut hélas une grande victime de la première guerre balkanique en 1912-1913, puis de la guerre du Kosovo en 1999.

Gjakova aujourd'hui

Grâce aux efforts du gouvernement et à l'aide internationale, Gjakova a réussi à se rétablir de ses séquelles. Dans la vielle ville qui servait auparavant de poste commercial, les rues ont recouvré leur allure traditionnelle. Les boutiques en bois se succèdent le long des voies et ravissent les visiteurs à la recherche de souvenirs, notamment des crèches fabriquées à la main. La place centrale Çarshia e Madhe a été réhabilitée en 2014 et offre une belle immersion au cœur de la culture kosovare. Dans la journée, attablez-vous dans un restaurant du coin pour prendre un café ou déguster un kebab. La nuit, découvrez l'ambiance des petits bars locaux en compagnie des jeunes.

Que voir à Gjakova ?

Le plus ancien bazar du Kosovo se trouve à Gjakova. Ce complexe architectural et culturel occupe une superficie de 35 000 m² et s'étire sur 1 km m de longueur. Vous y rencontrerez un grand nombre d'artisans à l'œuvre dans des ateliers traditionnels. Près du marché, la mosquée Hadum a tenu un rôle majeur dans le développement urbain de la ville entre les XVIIe et XXe siècles. C'est un monument sacré au Kosovo. Le complexe abrite des salles de prière appelées « samahanes », des petits mausolées nommés « turbes », des maisons et diverses fontaines.

Deux églises catholiques font partie de l'héritage culturel de Gjakova. La cathédrale Saint-Paul et Saint-pierre se dresse parmi les plus hautes constructions de la ville. Vous avez ensuite l'église Saint Ndou, anciennement baptisée Padre Mila, restaurée en 1931 par Padre Lorenc Mazrreku selon son architecture initiale. La première Tour de l'horloge de Gjakova a été érigée peu après la mosquée Hadum. La structure originale ayant été détruite durant les guerres balkaniques, l'édifice actuel date de quelques années plus tard. Celui-ci s'élève à une trentaine de mètres et est faite principalement de pierre. Il dispose d'une plateforme d'observation en bois et d'un toit recouvert de plomb.

Mais Gjakova ne se limite pas aux monuments historiques à la tradition. En 2013, deux grands entrepôts ont ouverts ses portes au sein de la ville pour le plaisir des enfants et des amateurs de bowling. Visitez le centre Nertili qui regroupe une salle de bowling, une aire de patinage à glace, une piscine, un vaste espace commercial et une zone de restauration. Le complexe sportif principal de la localité « Shani Nushi » affiche une capacité d'accueil de 3 500 personnes, tandis que le stade dispose de 6 000 places.

Si vous aimez les panoramas, certains lieux valent particulièrement le détour, pour ne citer que le pont de Terezi et ses onze arches au sud-est de la ville, le pont Tabak qui enjambe la rivière Erenik, la colline de Çabrati depuis laquelle vous aurez une vue dégagée sur l'ensemble de Gjakova, le Parc Shkugëza, Lac Radoniqi, etc.

Climat

Gjakova connait un climat subtropical humide classé Cfa dans la carte de Koppen-Geiger. La saison sèche y est peu marquée. La température moyenne affiche 12.1 °C sur l'année. Le taux annuel moyen des précipitations s'élève à 551.3 mm. La meilleure période pour organiser un voyage à Gjakova s'étend de mai à septembre.

Comment s'y rendre ?

Si vous venez de Pristina, la gare routière de Gjakova se situe à l'entrée de la ville. Les bus assurent une liaison avec Peja, Prizren, Pristina, Shkodra, Skopje et Tirana. L'aéroport le plus proche est celui de Pristina Adem Jashariest à 65 km.

Comment se déplacer ?

Gjakova est une ville de taille modeste, elle peut se visiter à pied. Une course en taxi ne coûte pas très chère non plus, environ trois euros au maximum. Les rues sont adaptées au vélo si vous souhaitez vous initiez au cyclotourisme.

Que faire Gjakova ?

  • Faire ses emplettes au grand bazar de Gjakova

  • Visiter la mosquée Hadum

  • Flâner sur la place centrale Çarshia e Madhe

  • Profiter des activités du centre Nertili

  • Organiser une excursion sur la colline de Çabrati, etc.

Bonjour

Je suis Quentin de "Breathe in Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
06 86 38 56 25